slider-coyote-mini

Test du Coyote Mini

On se retrouve aujourd’hui pour une présentation en images du dernier né de la marque française Coyote : le Coyote Mini !

Il était temps que Coyote mette à jour son Nouveau Coyote, qui après ces quelques années n’avait plus grand chose de nouveau ! Un écran tactile de qualité médiocre, un haut-parleur au son qui sature et une compacité plus tout à fait dans la norme, il n’y a pas à dire, le Coyote Mini se veut être son remplaçant.

Packaging

Comme à son habitude, Coyote soigne le packaging et nous propose un emballage élégant et complet. On y retrouve le boitier, un chargeur allume-cigare, un câble micro-usb grande longueur, un mode d’emploi et un support aimanté.

coyote-mini

Pour la housse de transport, comme à chaque fois avec Coyote, elle n’est pas fournie mais vendue en tant qu’accessoire sur le store. Rien d’étonnant sur ce premier point, on passe au design du boîtier.

Design

Sans conteste LE point fort du Coyote Mini. Coyote a particulièrement soigné les traits de son dernier boîtier. Il est bien plus compacte que « l’ancien Nouveau Coyote ». Les bords autour de l’écran sont plus fins, le boîtier est moins épais, moins grand, les contours arrondis sont mieux finis, bref point de vue élégance c’est excellent.

A la manière du Coyote S, on retrouve des boutons physiques juste sous l’écran. Mais contrairement à ce dernier, l’écran n’est pas tactile. Le Mini se pilote uniquement via les trois boutons physiques et le bouton power, situé lui en haut du boîtier.

En parlant de l’écran, je tiens à signaler qu’il est particulièrement bien défini. J’aurais même tendance à dire que c’est le plus bel écran de l’ensemble des boitiers existants. La résolution est élevée et c’est agréable. Un bémol tout de même, l’angle de vision, bien que correct, modifie sensiblement la perception des couleurs. Chez moi, le vert est très clair et tire même au jaune selon l’angle de vision. En ce qui concerne les reflets, on est mieux qu’avec le Nouveau Coyote mais un tout petit peu moins bien qu’avec le Coyote S.

Positionnement

Alors, ou se situe ce Coyote Mini par rapport aux autres boîtiers ?

Question tarif tout d’abord, et si j’épargne le Coyote à la carte qui est totalement différent, c’est le boîtier le moins cher de tous. Il est vendu 149€.

Le Coyote S est plus imposant, doté d’un écran tactile, d’une carte (mais pas de la navigation), d’un écran de moyenne taille et d’une caméra de sécurité. Il est vendu 199€ et avant tout destiné aux utilisateurs les plus technophiles.

coyote-mini

Le Coyote Nav lui, est beaucoup plus grand, écran tactile, cartographie et guidage GPS. Il est vendu 229€ et est destiné aux utilisateurs qui veulent un avertisseur combiné à un GPS.

Alors ce Mini ? C’est l’essentiel au prix le plus bas. Pour une comparaison complète des caractéristiques des boîtiers, ça se passe par ici.

Communauté

Une fois encore, je le répète, Coyote dispose de la plus conséquente des communautés d’avertisseurs. Waze commence à toucher de plus en plus d’utilisateurs français mais je trouve l’information Coyote toujours plus fiable et précise. J’ai toujours autant de mal à être le premier à déclarer une zone à risque vu qu’il y a toujours quelqu’un ou presque à être passé avant moi. J’apprécie particulièrement le signalement des véhicules arrêtés, de plus en plus nombreux.

Bref, la communauté, rien à redire, pour vous faire une idée vous pouvez télécharger iCoyote et disposer d’un mois d’abonnement gratuit. Cela vous permettra de vous faire une idée.

Fonctionnalités

Rien de nouveau au chapitre des fonctionnalités pour ce Coyote Mini. Limitations de vitesses, zones à risque, zone de danger, véhicules en panne, objets sur la voie, conditions dangereuses.. Tous les éléments qui ont fait le succès de Coyote sont présents. Les modes « route principale » et « route secondaire » sont également de la partie. Le premier affiche les prévisions sur les 30 prochains kilomètres, alors que le second se contente des informations essentielles.

coyote-mini-visuel
Le mode « route principale » sur les grands axes

On reste également sur le principe des trois couleurs :

  • Rouge : je lève le pied en raison d’une zone à risque temporaire ou zone permanente de danger
  • Orange : j’anticipe une perturbation (véhicule arrêté, bouchon, objet sur la roue, …)
  • Vert : je peux rouler en sécurité

Évidemment, l’ensemble reste parfaitement légal pour une utilisation en France.

Le Coyote Mini comporte également la déclaration et confirmation des événements à la voix, grâce à son microphone intégré. Le boîtier comprend bien les instructions, je l’estime au même niveau que le Coyote S.

J’ai particulièrement apprécié la fluidité de la navigation dans les menus du boîtier. Le processeur est peut-être un peu plus puissant que d’habitude, en tout cas ça répond très bien. En plusieurs semaines d’utilisation, je n’ai jamais eu aucun plantage ou redémarrage. Le fix GPS a toujours été rapide (de 30 secondes à 1 minute), et la connexion 3G  a toujours été bonne.

Petite astuce, lors d’une alerte pour couper le son du Coyote, il faut appuyer brièvement sur le bouton Power. Peu intuitif, c’est Coyote qui m’a donné l’info.

Conclusion

Alors finalement, que penser de ce Coyote Mini. Hé bien à ce jour, et selon moi, c’est le meilleur boîtier Coyote. En tout cas celui qui correspond le mieux à mes usages. Il est compact, en place sur ma grille d’aération, véritablement autonome, je ne m’en occupe jamais, il s’éteint et s’allume à l’allumage et à l’extinction de la voiture. Il m’a déjà sauvé la mise plusieurs fois…

Le Coyote Mini est disponible sur le site de la Fnac pour 139€.