Désormais, je roule leeentemeeent !

Aujourd’hui on se retrouve pour un article un peu particulier. Je vais vous expliquer pourquoi, désormais, je roule lentement en voiture ! C’est un post original que je vous propose aujourd’hui. J’ai décidé de vous expliquer pour quelles raisons je réduisais mon allure sur la route.

Bien que j’étais, il y a encore quelques temps, du genre à doubler dés que cela était possible, à incendier le moindre écart des automobilistes qui me précédaient, mon comportement sur la route a radicalement changé ces derniers temps.

La raison n’est pas seulement budgétaire

En effet, vous le savez peut-être, j’ai été durant plusieurs saisons d’été chauffeur-livreur. Les distances étaient parfois importantes et la durée d’un aller avoisinait parfois les six heures de route. Je me suis rendu compte au bout de quelques semaines que rouler à 120 au lieu de 110 km/h ne faisait gagner que quelques minutes sur un trajet de plusieurs centaines de kilomètres ! Un exemple flagrant pour démontrer cette théorie, lorsque je roulais un peu trop vite, l’estimation d’heure d’arrivée de mon Tomtom ne changeait pas ou d’à peine une minute. Autant dire que deux feux rouges plus tard, l’avance était perdue ! Et admettons que vous gagniez cinq minutes, les autres arguments qui vont suivre vont rapidement vous y faire renoncer.

Carburant, ô carburant !

A moins de rouler en véhicule tout électrique, rouler vite vous fera consommer plus de carburant que rouler lentement. L’explication est simple, à 115 ou 120, le régime moteur est plus élevé qu’à 110 km/h. Sur plusieurs mois cela se chiffre en plusieurs dizaines d’euros.

Vous préservez vos plaquettes et vos pneus

Comme je le disais, rouler lentement préserve vos plaquettes, en ville, anticiper un minimum le trafic est primordial. Essayez de décélérer bien plus vite qu’auparavant, vous verrez c’est impressionnant, vous allez franchir les ronds-points sans freiner ! Quatre plaquettes de freins, sans compter la pose, c’est 25€. Je ne parle même pas des pneus, imaginez 150 ronds-points à 40 km/h et 150 ronds-points à 20 km/h, vos pneus souffriront beaucoup moins. Encore autant d’économies. Evidemment un moteur poussé en permanence dansses retranchements ira bien moins loin qu’un autre plus tranquille, et c’est valable pour beaucoup d’éléments mécaniques du véhicule.

road-691127_1280

Vous évitez les amendes

Cette fois encore, les économies réalisées peuvent être importantes. Et pourtant vous savez à quel point je suis accro aux assistants d’aide à la conduite (j’en ai parlé ici, , ou encore ). Mais au final, jouer avec les 5 km/h de marge retenus par les forces de l’ordre, et les 3 km/h de différence entre la vitesse compteur et la vitesse GPS, c’est préoccupant et ce que vous gagnerez comme temps, vous le perdrez en argent. Reste les clignotants, vous aurez encore plus de temps pour ne pas oublier de les mettre.

Moins de risques

Selon les autorités, les excès de vitesse sont responsables de 25% des accidents mortels en France. Rouler lentement c’est diminuer les risques. En conduisant vite, votre temps de freinage est rallongé, je vous passe les calculs de distance, c’est chiant. Mais vous l’aurez compris, c’est un facteur en plus pour ma théorie, et il n’est pas négligeable.

La conduite des autres ? Plus rien à faire

Vous allez vite le remarquer, conduire vite et pressé implique un sans fautes des autres automobilistes qui vous entourent. Cela entraîne de l’agressivité pour l’oubli d’un simple clignotant ou envers quelqu’un qui n’avance pas assez vite sur la voie de gauche. Pourquoi empêchez vous votre voisin de passer lorsque deux voies se réduisent en une seule ? Car vous ne voulez pas perdre les 20 secondes que vous avez gagné sur votre trajet Maison – Boulot. En roulant lentement, vous verrez à quel point vous n’en aurez plus rien à faire de ce que peuvent faire les autres.

u8lxgaiCnL3W2eW4MKcL1qgNlzACPA8MLI5pP3dc2TE,KZuoOhQzFQ3080j7gRwnhbT-RnVTHn0GcfumO8HXzmU

Rouler vite, qu’est ce qu’on y gagne ?

Alors rouler vite, qu’est ce que ça apporte ? Selon moi, une bonne dose d’adrénaline. Un certain plaisir à doubler les autres, un sentiment de supériorité. Mais ensuite ? Je pense que ça s’arrête là. Attention, rouler doucement c’est bien, trop lentement beaucoup moins. L’objectif n’est pas de représenter un danger pour ceux qui vous suivent. Pour ma part je vise la vitesse maximale autorisée lorsque je ne suis pas tout seul sur la route et au moins 10 km/h en dessous lorsque je suis seul.

Comment combler ce manque ?

Il arrive que le besoin de vitesse se fasse ressentir, en particulier chez les hommes. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous. Pour ma part j’aime aller faire du karting, en général on y ressort très calme et au moment de reprendre sa voiture pour rentrer, l’envie de rouler vite a totalement disparu. D’autant que là bas, les freins, les pneus, vous pouvez les maltraiter ! Je citerai aussi les stages de pilotages en GT sur circuits fermés. C’est malheureusement assez cher, mais en sortant, vous comprendrez à quel point faire le malin en Clio est totalement dénué de sens !